Close Icon An icon depicting a simple close icon

Arts et appartenance

Qu’est-ce que l’appartenance?

 

En quelques mots, l’appartenance est le fait de faire partie du « nous collectif ». Notre sentiment d’appartenance nous indique à quel point nous pensons être intégrés à un groupe ou à un endroit, et dans quelle mesure nous croyons que ce groupe ou cet endroit nous accueille ou nous accepte.

Notre rapport Signes vitaux 2015 explore l’importance de l’appartenance. Un plus fort sentiment d’appartenance est associé à une extraordinaire capacité de transformer notre vie et nos collectivités. Pourtant, selon notre recherche, 38 % des Canadiens « ne sentent pas qu’ils ont des intérêts en jeu dans leur communauté ». Nous avons donc posé la question : « Comment peut-on renforcer les liens qui nous unissent les uns aux autres et à nos collectivités?

Les arts constituent un des moyens d’y parvenir.

Pourquoi les arts?

Les arts font vivre toutes les collectivités et nous touchent profondément, que nous soyons des artistes, des spectateurs ou des bénévoles. Les arts exercent une influence sur presque tout le monde. Ils peuvent nous faire réfléchir, rire, pleurer, danser ou discuter. Nous sommes fiers du succès des artistes locaux. Nous nous souvenons d’avoir assisté avec des milliers de personnes à un concert ou à un festival. Nous nous rassemblons dans des espaces artistiques pour des célébrations spéciales, ou au pied de monuments pour d’émouvantes cérémonies commémoratives. Lorsque nos coeurs et nos esprits s’ouvrent aux autres et à de nouvelles expériences, nos liens et notre sentiment d’appartenance sont plus forts.

En partenariat avec l’Association canadienne des organismes artistiques, ce rapport national Signes vitaux braque les projecteurs sur des données convaincantes et des histoires inspirantes qui témoignent de la capacité des arts à renforcer les liens qui nous unissent les uns aux autres, ainsi qu’à nos collectivités et à notre pays.

Ce projet de recherche a été réalisé avec le soutien du Conseil des arts du Canada et du Conseil des arts de l’Ontario. Les opinions et interprétations contenues dans le présent rapport sont celles de leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement celles du Conseil des arts du Canada ou du Conseil des arts de l’Ontario.

Partner Logos

Nous avons besoin que l’art mette en valeur les liens essentiels qui nous unissent,
plutôt que ce qui nous divise. L’art évoque le sentiment d’appartenance à un tout plus vaste que nous-mêmes.

– Suzi Gablik

Nous participons tous aux arts

Ouvrir la radio. Passer devant une murale. Assister à un spectacle. La participation aux arts est universelle. En 2010, 99,7 % des Canadiens ont participé à au moins une activité artistique, culturelle ou patrimoniale — ce qui constitue un niveau record.

La participation aux arts crée un cercle vertueux. Plus nous assistons à des spectacles et visitons des musées, des galeries ou des sites patrimoniaux, plus nous sommes susceptibles de le faire à nouveau. Plus nous comprenons et apprécions les arts, plus nous en percevons l’importance pour notre propre qualité de vie.

900 000 bénévoles oeuvrent pour les arts et la culture, et fournissent en moyenne 120 heures de bénévolat par année — ce qui est supérieur aux heures de bénévolat pour tout autre type d’organisation.

Arts for All

La participation renforce l’appartenance

 


77 % des Canadiens sont plutôt d’accord ou tout à fait d’accord avec cet énoncé : « Les expériences liées aux arts et au patrimoine m’aident à me sentir partie prenante de ma collectivité locale. » Parmi ceux-ci, ceux qui participent régulièrement aux activités artistiques sont trois fois plus susceptibles que les autres d’affirmer que les arts les aident à se sentir partie prenante de leur collectivité locale.

Instruments

Quand on demande aux Canadiens d’évaluer les arts, la culture et les loisirs dans leur ville, ceux qui leur accordent la note « excellent » sont 2,8 fois plus susceptibles d’affirmer avoir un « très fort » sentiment d’appartenance à leur ville, comparativement à ceux qui leur accordent la note « pauvre ».


Les Canadiens qui fréquentent les concerts avec le plus d’assiduité sont presque deux fois plus susceptibles d’avoir un très fort sentiment d’appartenance à leur ville, comparativement à ceux qui n’y assistent pas.

Les installations artistiques ne sont pas à la hauteur

Près de 90 % des Canadiens disent que les lieux de diffusion des spectacles confèrent une meilleure qualité de vie, apportent une grande fierté à la collectivité et contribuent au développement économique. Mais seulement 43 % des Canadiens estiment que le nombre d’installations artistiques dans leur collectivité convient bien ou très bien,

Seulement 53 % croient que ces installations sont de bonne ou très bonne qualité. Cette impression se retrouve dans les collectivités rurales et éloignées, ainsi que dans les communautés linguistiques minoritaires.

L’expérience artistique commune favorise les interactions sociales.

– Kevin F. McCarthy

Pour les nouveaux arrivants

 

Alors que le Canada est plus diversifié que jamais et que la demande de produits et services culturels multilingues est à la hausse, les programmes offerts dans les salles de spectacle demeurent largement basés sur la tradition européenne.

Pour aider les gens de diverses origines à s’intéresser aux arts et pour bâtir des ponts entre les communautés, il pourrait être profitable d’accroître la programmation multiculturelle, de représenter sur scène, sur les écrans et sur les ondes la diversité de la population, et de mieux intégrer les artistes formés à l’étranger.

Globe

Dans une étude menée en Ontario, près de 7 répondants sur 10 ont dit s’intéresser fortement aux coutumes culturelles de leur propre patrimoine culturel, et ceux qui s’y intéressaient étaient beaucoup plus susceptibles de s’engager activement dans les arts.

Ticket

Depuis 2008, l’Institut pour la citoyenneté canadienne offre un Laissez-passer culturel (LPC) à tous les nouveaux Canadiens pendant la première année suivant l’obtention de leur citoyenneté. Le LPC permet de visiter gratuitement plus de 1300 attractions culturelles.

Hand

Selon un sondage réalisé en septembre 2016, la majorité des détenteurs du LPC se sentaient « accueillis, spéciaux et intégrés au Canada », ils connaissaient mieux le Canada et avaient pu se lier plus facilement avec les Canadiens.

Pour les collectivités rurales et éloignées

 

Bien que les collectivités rurales aient souvent un accès moindre aux activités et aux installations artistiques, et qu’elles doivent davantage compter sur des bénévoles, certaines données indiquent que les arts ont un impact plus grand dans les plus petites localités.

Dans les petites collectivités, 34 % des gens estimaient que la collectivité retirait plus de bienfaits des activités artistiques que ceux qui y participaient.

Map Pin

Parmi les Canadiens vivant à plus de 70 km d’un centre où l’on retrouve une salle de spectacle, seulement 57 % avaient assisté à un spectacle l’année précédente et 65 % y avaient déjà assisté, comparativement à 93 % des Canadiens vivant près d’un plus grand centre.

Book

Les résidents des régions rurales ou agricoles étaient moins susceptibles d’assister régulièrement à des concerts (22 %) que les résidents des petites villes, des banlieues ou des grandes villes (28 %). Ils ont aussi affirmé être moins susceptibles de visiter régulièrement leur bibliothèque locale ou leur centre de loisirs.

Chart

Dans les régions rurales, on retrouve surtout des organisations communautaires dirigées par des bénévoles. La pression est donc plus grande sur les bénévoles, les ressources et le financement sont moindres, et il y a moins de possibilités de renforcement des compétences.

Pour les autochtones et leurs communautés

 

Pendant des siècles, les pratiques culturelles et artistiques des Autochtones ont été marginalisées, menacées, bannies, détournées et souvent détruites. Et pourtant l’art des Autochtones a survécu et a maintenu bien vivantes leur histoire, leur savoir-faire, leur culture et leur identité.

La création et l’expression artistiques ont permis d’aider les communautés à préserver leurs langues, leurs connaissances et leurs histoires, ou à les retrouver si elles les avaient perdues. L’art sert de catalyseur pour renouer avec la culture et tisser des liens au Canada, et de plateforme pour faire connaître au monde les talents.

Maple Leaf

 

Les Autochtones sont aussi susceptibles que les non-Autochtones de se dire fiers d’être Canadiens (87 %), et ils éprouvent une plus grande fierté pour les réalisations du Canada dans les domaines des arts et de la littérature (57 % et 51 % respectivement).

Culture

 

Parmi les jeunes des Premières Nations, 85,7 % estiment que les événements culturels traditionnels sont très importants ou assez importants dans leur vie.

Languages

 

Les enfants qui parlaient une langue autochtone étaient quatre fois plus susceptibles que les autres de participer à des activités culturelles. Quant aux enfants qui comprenaient une langue autochtone mais ne la parlaient pas, ils étaient plus de deux fois et demie plus susceptibles de participer que ceux qui ne connaissaient pas du tout de langue autochtone.

Pour les communautés francophones minoritaires

 

Depuis plus de 400 ans, les communautés acadiennes et les communautés francophones en situation minoritaires au Canada ont lutté pour préserver leur langue et leur culture.

Les communautés francophones minoritaires peuvent être très différentes pour ce qui est de la taille, de la concentration, des ressources, de l’histoire et des particularités, mais il reste que la langue française est au coeur des arts et de l’identité culturelle de plus d’un million de francophones hors Québec. Pour tous les Canadiens, cette langue s’inscrit dans la dualité linguistique du Canada.

Megaphone

93 % des répondants des communautés de langue officielle en situation minoritaire estiment qu’il est important, pour leur propre identité, d’avoir accès à une communauté dynamique sur les plans culturel et artistique, et cela dans leur propre langue, afin qu’ils puissent transmettre cet héritage à la génération suivante.

Community

73 % des francophones en situation minoritaire disent que toute la collectivité profite autant, sinon plus, de la présentation des spectacles que ceux qui y assistent — ce qui est supérieur à la moyenne canadienne (65 %).

Microphone

64 % ont affirmé que cela leur manquerait s’ils ne pouvaient pas assister en direct à des spectacles d’artistes professionnels dans leur collectivité; ce pourcentage était très supérieur à la moyenne au Canada anglais (59 %) et au Québec (53 %).

Lisez le rapport intégral

Les arts et l’appartenance sont étroitement liés. La participation aux arts renforce l’appartenance à la collectivité, et l’inclusion sociale doit s’appuyer sur une scène artistique très active localement.

En faisant fleurir toutes les formes d’art, nous pourrons continuer à édifier des collectivités qui reflètent la riche diversité du Canada et où tous sentent qu’ils ont leur place.

Téléchargez le rapport