Ce que nous avons appris au premier Sommet nord-américain des fondations communautaires

Les leaders des fondations communautaires du Canada, des États-Unis et du Mexique se sont récemment rassemblés à Mexico pour discuter des Objectifs de développement durable (ODD) et explorer les possibilités de faire progresser ces objectifs. Les fondations communautaires investissent et œuvrent déjà pour la concrétisation de bon nombre de ces 17 objectifs, et c’est pourquoi ces objectifs pourraient nous servir de cadre commun en vue de contextualiser notre travail actuel, tout en nous permettant de contribuer aux efforts collectifs faits au Canada pour leur réalisation.

Ce rassemblement nord-américain constituait la première tentative du genre de réunir les trois pays — et leurs réseaux distincts de fondations — afin d’examiner des enjeux communs à partir d’un cadre local et international. Pour beaucoup de participants, c’était aussi la première fois qu’ils prenaient connaissance des Objectifs de développement durable. Les thèmes clés comprenaient l’importance des partenariats multisectoriels et des alliances transfrontalières, la nécessité pour les fondations communautaires de dépasser le subventionnement, les moyens à prendre pour améliorer l’égalité et la distribution du pouvoir, et le besoin de maintenir des collectivités rurales vivantes et viables.

Plusieurs membres de la délégation canadienne ont également exprimé leur point de vue au sujet du Sommet, indiquant entre autres comment cet événement leur a permis de trouver de nouvelles idées tout en suscitant un nouvel élan.

« Le Sommet nord-américain des fondations communautaires a été une expérience d’apprentissage fort intéressante. L’allocution d’Abel Bosum, grand chef des Cris, a été un moment particulièrement mémorable. Ce dernier a brillamment expliqué comment son peuple a su prendre en main sa destinée aux niveaux économique, social et culturel. L’autre élément marquant du Sommet a été de constater l’incroyable potentiel de coopération entre le Canada, les États-Unis et le Mexique sur plusieurs enjeux. En ce sens, le Sommet nous a montré l’importance d’initier une conversation multilatérale sur les Objectifs de développement durable et les cibles fixées. »
Yvan Gauthier, président-directeur général de la Fondation du Grand Montréal.

« Le Sommet a permis de resserrer les liens entre les membres de notre mouvement. Pour moi, la partie la plus mémorable a été la possibilité d’apprendre au contact des autres participants, et d’approfondir les Objectifs de développement durable. Cela m’a aidée à saisir comment des initiatives locales peuvent avoir un impact jusque sur la scène internationale. J’examine comment nous pouvons traiter des ODD dans notre région. Nous espérons dresser le portrait des connaissances et de la sensibilisation de nos concitoyens, ainsi que la liste des projets locaux très diversifiés contribuant déjà de quelque façon à la concrétisation des ODD, pour les utiliser comme plateforme ou base de notre programme Signes vitaux 2019. »
Tracey Vavrek, PDG, Community Foundation of Northwestern Alberta

« Les moments les plus mémorables et les principaux apprentissages? Sur le plan personnel, j’ai eu la chance d’assister à un panel sur les changements climatiques auquel a participé Nelson Colon, le directeur général de la Puerto Rico Community Foundation. C’était inspirant et extrêmement émouvant de l’entendre parler de ce que fait sa fondation communautaire locale dans la foulée de l’ouragan Maria, allant des efforts de reprise aux politiques à plus long terme concernant les aliments, l’eau, le logement… J’ai été très impressionné par le rôle de cette fondation communautaire qui est au cœur de la réponse locale à une situation climatique extrême et qui joue un rôle transformateur. Par ailleurs, j’ai été heureux de constater les aspirations et de connaître les efforts de plusieurs fondations en matière de politiques. Je n’étais pas conscient de tout le travail qui se fait en vue de modifier les politiques, des fondations de la Silicon Valley aux plus petites fondations américaines et mexicaines, et jusqu’aux acteurs de notre mouvement canadien. C’est encourageant. Pour moi, cela fait partie de notre mission : si nous parlons de changement en profondeur, nous devons être prêts à parler de délibération publique et de politiques publiques. »
– Arthur Bull, président du C.A., Rural Communities Foundation of Nova Scotia

« En tant que membre de la délégation canadienne au Sommet nord-américain des fondations communautaires, à Mexico, j’ai été emballé et inspiré alors que des représentants du secteur philanthropique (secteur diversifié) échangeaient au sujet de l’adoption des Objectifs de développement durable (ODD) des Nations Unies. Bien que les enjeux mentionnés dans les ODD posent des défis de taille, il était évident que ce groupe de représentants se montraient avant-gardistes en s’appuyant sur leurs ressources diversifiées. Je suis sûr qu’un autre rassemblement suivra cet événement réussi, et j’encourage chaudement d’autres personnes à y assister et à s’efforcer d’en apprendre davantage concernant l’intégration des ODD aux tactiques et stratégies organisationnelles. »
– Daren Nordhagen, président, Foundant Technologies

Durant le Sommet, Council on Foundations a publié un rapport, Local Leadership, Global Impact: Community Foundations and the Sustainable Development Goals (en anglais seulement), qui donne un survol du secteur des fondations à l’échelle internationale, des exemples de comment les fondations communautaires avancent déjà le progrès sur les ODD, et un cadre à 10 étapes pour aider à ceux qui aimeraient s’impliquer.

Fondations communautaires du Canada continuera de démontrer l’importance des Objectifs de développement durable, notamment en proposant des cadres et des mécanismes afin d’aider les fondations communautaires qui désirent comprendre les liens entre leur travail et ces objectifs, ainsi que leur impact. Une première étape importante consistera à aligner les objectifs avec le programme Signes vitaux et la recherche associée à ce programme. Signes vitaux peut aider à déterminer comment nos collectivités respectent les cibles et, au fil du temps, il peut aussi être possible de suivre les progrès relativement à certains indicateurs locaux.

Fondations communautaires du Canada forme également une alliance de champions qui, en divers secteurs, sont désireux de faire progresser les objectifs au Canada.

Pour d'autres nouvelles et mises à jour, abonnez-vous à notre cyberbulletin, visitez notre page Facebook, ou suivez-nous sur Twitter