Cet article fait partie de notre série Défi communautaire Objectif avenir RBC (DCOA RBC) qui met en valeur des jeunes qui rendent service à leur communauté et inspirent le changement avec des projets qui répondent à des besoins communautaires.

On sait que les élèves du secondaire et les étudiants des établissements postsecondaires s’interrogent sur la validité de leur curriculum scolaire. Comment peuvent-ils appliquer les leçons apprises dans la « vraie vie » et au quotidien? Comment toute cette information peut-elle leur être utile dans le futur? Ce sont ces questions auxquelles Canduit et la jeune leader Leah Davidson les aident à répondre.

Situé à Stanstead au Québec, Canduit est un organisme qui cherche à mettre en contact les jeunes de la communauté avec des organismes et entreprises pour qu’ils travaillent ensemble à résoudre des problèmes réels. Il a pour objectif de faire le lien entre les leçons apprises en classe et les expériences de vie, et d’encourager le développement de réseaux professionnels.

Avec l’appui de Défi communautaire Objectif avenir RBC, Fondations communautaires du Canada, Fondation communautaire de l’Estrie et la Townshippers Reseach and Cultural Foundation, Mme Davidson est en train de créer le mouvement Canduit en Estrie.

L’apprentissage expérientiel en ligne?

« Transférer toutes nos activités en ligne et travailler avec les écoles qui ont fermé au printemps dernier et ne commencent qu’à rouvrir a été l’élément le plus difficile. Certains établissements ne sont pas certains de la voie à suivre, s’ils vont tenir les cours en personne, à distance ou avec un modèle hybride, donc, nous nous ajustons. Nous nous assurons que tous les projets peuvent être réalisés à distance pour protéger la santé de tout le monde en cette période fragile », explique Mme Davidson.

Leah Davidson est fière de présenter Canduit à Stanstead, au Québec.

Son plan pour amener Canduit dans les écoles secondaires et établissements postsecondaires en Estrie reposait en grande partie sur la possibilité de faire des présentations en personne et de parler aux élèves et aux étudiants des avantages de l’apprentissage expérientiel. Les restrictions imposées en raison de la pandémie de COVID-19 ont amené Mme Davidson et l’équipe de Canduit à devenir plus créatives dans leurs manières de soutenir les jeunes et de les aider à se préparer à un avenir qui s’annonce très différent.

« Nous avons créé des ateliers et une série de conférences virtuels, en plus d’outils en ligne que les élèves et étudiants peuvent utiliser pour leurs projets en ligne avec les entreprises, p. ex. des tableaux de discussion, des vidéoconférences et des outils pour faire le suivi de projets. Et même si nous continuions de mettre l’accent sur les organisations et entreprises régionales, l’apprentissage à distance nous a aussi permis de mettre les jeunes en contact avec des entreprises et organisations partout au monde », explique la jeune leader.

L’imprévisibilité de la pandémie mondiale représente aussi un défi pour les élèves et étudiants. Mme Davidson a constaté que beaucoup d’emplois d’été habituellement offerts aux jeunes, comme les postes de moniteur de camp, n’étaient pas disponibles l’été dernier en raison des restrictions liées à la COVID-19.

« Les jeunes sont nombreux à éprouver des difficultés de santé mentale [dues à la COVID-19] et vivent mal l’isolement social. Ceux et celles qui viennent d’obtenir leur diplôme s’inquiètent de l’instabilité du marché du travail ou de l’adaptation aux études postsecondaires désormais offertes en ligne », ajoute-t-elle.

La mission fondamentale de Canduit n’a pas changé, mais l’équipe a réimaginé ses programmes pour les rendre plus sécuritaires et plus accessibles. Ainsi, elle fait la promotion de son projet dans les médias sociaux, rencontre les élèves et étudiants sur Zoom et organise des événements en ligne intitulés College to Career: How to Break into Top Tech Jobs for Business Students, entre autres approches retenues.

Mme Davidson et l’équipe de Canduit se sont donné des objectifs et, pandémie ou pas, elles vont trouver le moyen de les atteindre.

« Nous aimerions mettre en place des programmes intégrés d’apprentissage et de travail durable à plusieurs universités, qui permettraient de mettre en relation les étudiants et les professeurs avec des organismes communautaires et des entreprises locales. Notre objectif pour cette année, c’est d’atteindre 100 étudiants qui participeront aux projets axés sur les compétences, puis de faire croître le programme au fil du temps. »

Pour mieux connaître Canduit, consultez le site Web (en anglais) du projet.

DCOA RBC est un projet de collaboration entre Fondations communautaires du Canada et des fondations communautaires aux quatre coins du pays. Les projets #DéfiOARBC dirigés par les jeunes bénéficient d’une contribution de 2,2 millions de dollars de la Fondation RBC.