Les leaders de la société civile saluent l’engagement du gouvernement à créer un fonds de financement social

Ottawa, 22 novembre 2018. L’annonce de la création d’un fonds de financement social de 755 millions de dollars, faite hier par le gouvernement fédéral, a été accueillie avec enthousiasme par six grands organismes de bienfaisance canadiens : Imagine Canada, les Fondations communautaires du Canada, Fondations philanthropiques Canada, Centraide United Way Canada, le District de la découverte MaRS et la Fondation McConnell. La mise en place d’un fonds, d’un « nouvel outil pour aider à surmonter de grands défis », a été recommandée par le Groupe directeur sur la co-création d’une Stratégie d’innovation sociale et de finance sociale dans son rapport final, Pour l’innovation inclusive, publié le 31 août.

« En tant que membres du secteur de la bienfaisance, nous croyons que la capacité du Canada de relever ses défis urgents est renforcée lorsque l’innovation est stimulée dans tous les secteurs », a déclaré Andrew Chunilall, chef de la direction des Fondations communautaires du Canada. « Le fonds de financement social attirera de nouveaux investissements qui permettront d’aider les personnes vulnérables et de s’attaquer aux enjeux prioritaires à l’échelle locale et nationale, comme les changements climatiques, l’accès à des logements abordables et les perturbations sur le marché de l’emploi entraînées par la technologie. »

Le Canada profite déjà d’une grande prospérité et de nombreux avantages naturels; en coordonnant davantage ses efforts, il pourrait atteindre les 17 objectifs de développement durable des Nations Unies. En 2017, la Brookings Institution a mentionné que le pays était en voie d’atteindre les cibles associées à 17 indicateurs, qu’il devait accélérer le pas pour 12 indicateurs, qu’il devait faire de réels progrès pour 26 indicateurs, et qu’il devait inverser la tendance négative pour 18 indicateurs. Plus de trois millions de familles canadiennes vivent dans la pauvreté, 570 000 Canadiens n’ont pas d’accès fiable à de l’eau potable, et les émissions totales de gaz à effet de serre n’ont diminué que de 2 % entre 2005 et 2015. La résolution de ces problèmes majeurs favorisera la croissance économique inclusive et assurera à tous la prospérité.

Le fonds de financement social pourrait permettre d’améliorer les résultats sur les plans social et environnemental à l’échelle nationale, tant pour les communautés que pour les personnes :

  • De nouveaux modèles de financement social pourraient accélérer la construction de logements annoncée dans le cadre de la Stratégie nationale sur le logement.
  • Des investisseurs socialement motivés pourraient financer des entrepreneurs sociaux autochtones afin qu’ils relèvent des défis comme l’insécurité alimentaire et la production d’énergie propre.
  • Une augmentation des investissements permettrait aux organismes à vocation sociale de créer davantage d’entreprises, notamment d’entreprises sociales, et d’offrir des emplois et de la formation aux personnes handicapées.

Il ne s’agit que de quelques-unes des nombreuses recommandations du Groupe directeur sur la co-création d’une Stratégie d’innovation sociale et de finance sociale que le gouvernement s’est engagé à appliquer pour faire concorder les efforts du secteur public et ceux de la société civile en faveur de la croissance inclusive.

CITATIONS

« Nous tenons à féliciter le gouvernement fédéral pour sa reconnaissance du rôle que jouent les organismes de bienfaisance et les organismes à but non lucratif dans l’innovation sociale, ainsi que pour l’investissement important qu’il a annoncé dans le fonds de financement social. Nous sommes impatients de collaborer avec les experts en financement social et le gouvernement fédéral dans les mois à venir pour nous assurer que les communautés d’un bout à l’autre du pays tirent le maximum d’avantages des investissements fédéraux. »

Bruce MacDonald, président-directeur général d’Imagine Canada

« Nous nous réjouissons de cette initiative du gouvernement fédéral qui va certainement accélérer le rythme des investissements philanthropiques d’un bout à l’autre du pays, là où les fondations collaborent avec des partenaires, des organismes de bienfaisance et des entreprises sociales à l’échelle locale. »
Hilary Pearson, présidente-directrice générale de Fondations philanthropiques Canada

« Le mouvement des entreprises sociales au Canada nous montre qu’il est possible de générer un rendement social et environnemental positif tout en réalisant des profits, et ce mouvement se voit offrir aujourd’hui les moyens d’accélérer le changement. »
Yung Wu, directeur général du District de la découverte MaRS

« Nous sommes ravis de voir s’ouvrir dans les relations entre le gouvernement et le secteur de la bienfaisance un nouveau chapitre aussi passionnant que rentable, où chaque partie contribue à sa façon à la croissance inclusive. »
Stephen Huddart, président-directeur général de la Fondation McConnell

« Pour créer des communautés robustes et en santé, il est nécessaire de déployer des efforts coordonnés et novateurs et d’aider les Canadiens à s’attaquer, à leur façon, à des problèmes sociaux impossibles à ignorer. Le fonds de financement social favorisera l’établissement de l’écosystème dont le pays a besoin pour y arriver. »
Dan Clement, président de Centraide United Way Canada

Pour consulter le rapport Pour l’innovation inclusive, rendez-vous au www.sisfs.ca/fr ou sur la page Web du gouvernement du Canada.

-30-

Relations avec les médias

Laurence Miall 438-878-1703, lmiall@mcconnellfoundation.ca

Faits en bref

La finance sociale correspond aux investissements réalisés en vue de créer un impact social ou environnemental et de générer un rendement financier. On l’appelle également « investissement d’impact ». Selon le Global Impact Investing Network, il s’agit d’un marché de 228 milliards de dollars américains qui croît d’environ 18 % par année. L’Association pour l’investissement responsable estime que le marché canadien de l’investissement d’impact et responsable s’élève à 9,2 milliards de dollars canadiens.

Les Fondations communautaires du Canada forment un réseau regroupant les 191 fondations communautaires du pays. Ensemble, ces fondations permettent aux Canadiens de faire des dons et des investissements afin de créer un milieu où il fait bon vivre, travailler et s’amuser. Plus de 90 % des Canadiens ont accès à une fondation communautaire, dans les petites villes comme dans les grandes.

Imagine Canada est un organisme de bienfaisance national dont la mission est de faire la promotion des organismes de bienfaisance du Canada. Ses trois grands objectifs sont de renforcer la voix collective du secteur, de créer des possibilités d’établissement de liens et d’apprentissage mutuel et de renforcer la capacité du secteur à réussir.

MaRS est un organisme de bienfaisance qui travaille avec un réseau étendu de partenaires pour aider les entrepreneurs à créer et à développer des entreprises innovatrices qui construisent notre avenir. Il héberge le Centre for Impact Investing et a servi d’incubateur à SVX, qui lève des capitaux pour des entreprises sociales.

La Fondation McConnell est une fondation canadienne privée qui conçoit et met en œuvre diverses approches innovatrices pour faire face aux enjeux sociaux, culturels, économiques et environnementaux par l’octroi de subventions, des investissements, le renforcement des capacités, des rassemblements et la co-création avec ses titulaires de subvention, ses partenaires et le public.

Fondations philanthropiques Canada est une association de membres composée de plus de 130 donateurs, notamment de fondations privées et publiques, d’organismes de bienfaisance et d’entreprises constitués au Canada. Elle appuie ses membres et la philanthropie organisée en favorisant l’adoption de politiques publiques qui soutiennent le secteur, en faisant mieux connaître la contribution de la philanthropie au bien-être des Canadiens et en offrant aux bailleurs de fonds philanthropiques des occasions d’apprendre les uns des autres.

Centraide United Way Canada compte plus de 90 Centraide locaux, chacun enregistré à titre d’organisme sans but lucratif distinct et régi par un conseil d’administration indépendant. Chaque Centraide s’emploie à recueillir des fonds et à les investir pour améliorer la qualité de vie des gens à l’échelle locale.

Pour d'autres nouvelles et mises à jour, abonnez-vous à notre cyberbulletin, visitez notre page Facebook, ou suivez-nous sur Twitter