Pour en savoir plus sur les données relatives au FUAC, les retombées de ce programme et les enseignements clés pour FCC, nous vous encourageons à lire notre compte-rendu : Faire le bilan pour préparer l’avenir.

Une partie de la société tourne au ralenti depuis que la pandémie a frappé, mais les fondations communautaires ont dû appuyer sur l’accélérateur. Dès le début de la pandémie, les organismes de bienfaisance ont connu des baisses de revenus considérables, et leurs ressources ont subi de fortes pressions. En mai 2020, 73 % d’entre eux signalaient déjà une baisse des dons. Le déclin était beaucoup plus important que lors de la récession de 2008-2009, forçant 30 % des organismes à faire des mises à pied. D’autres licenciements ont eu lieu tout au long de la pandémie. Le FUAC a fourni des ressources aux organismes de bienfaisance qui s’occupaient des communautés en cette période de grande détresse.

Afin de répondre aux besoins urgents du moment, les fondations communautaires sont passées à l’action en déplaçant des capitaux, en créant des fonds d’urgence, en organisant des discussions locales et en collaborant avec Centraide et les municipalités pour trouver des solutions. 

Au début de la pandémie, FCC a constaté les difficultés des communautés sur le terrain et a fourni des données au gouvernement canadien pour illustrer les vastes effets de la pandémie. FCC, en collaboration avec les leaders du secteur à but non lucratif, a fait savoir au gouvernement canadien qu’une action sans précédent était nécessaire pour faire face à la crise. 

Lorsque le gouvernement du Canada a proposé de participer au FUAC, FCC et le réseau des fondations communautaires ont répondu à l’appel. Plus de 175 fondations communautaires se sont mobilisées, une mobilisation d’une ampleur inédite pour FCC. 

Les gens se sont réunis pour servir leur communauté au cours d’une période sans précédent. Le FUAC de 350 millions de dollars du gouvernement canadien a permis aux communautés d’adopter de nouvelles méthodes de travail et d’adapter les services de première ligne pour mieux répondre aux besoins des gens. Des fondations communautaires d’un océan à l’autre ont soutenu près de 5 000 projets incroyables. 

Ces projets sont venus en aide à des gens touchés de façon disproportionnée par la pandémie. 

  • 497 projets ont soutenu les aidants;
  • 2 563 projets ont soutenu les jeunes; 
  • 1 051 projets ont soutenu les personnes handicapées;
  • 1 637 projets ont soutenu les personnes âgées. 

Beaucoup d’autres projets ont soutenu les communautés autochtones, les communautés racisées, les personnes vivant dans la pauvreté ou en situation d’itinérance, les gens aux prises avec des problèmes de toxicomanie ou de santé mentale, les femmes et les filles, les personnes victimes de violence familiale ou fondée sur le genre, et les anciens combattants.

Ces projets démontrent que ce sont les communautés qui sont à l’origine des meilleures solutions et qui les mettent de l’avant. En faisant confiance aux communautés, le FUAC les a aidées à se renforcer, à déplacer le pouvoir et à bâtir un espace où tout le monde a sa place.

Ce programme a aussi mis en lumière l’importance de faire la bonne chose plutôt que la chose facile. La philanthropie doit continuer à remettre en question les processus traditionnels. 

FCC sait qu’il y a encore du travail à faire, autant maintenant qu’à l’avenir. Cependant, le FUAC nous a inspirés en révélant ce que les communautés pouvaient accomplir. Il nous a aussi donné l’occasion de réfléchir sur les pratiques philanthropiques actuelles. Même si les résultats ont été incroyables, il y a toujours des progrès à faire, et FCC entend profiter de cette expérience pour apprendre et faire des changements.

Le FUAC a constitué une étape vitale vers le rétablissement, la résilience et la reconstruction d’un avenir fort et équitable, porté par la communauté.